Poste de travail, choisir entre traditionnel ou virtuel

La gestion des postes de travail est un élément qui peut être source de perte de temps et de frustration.

Un poste mal configuré et mal géré peut engendrer :

-Virus

-Logiciel espion

-Ralentissement sur le réseau

-Perte de productivité

-Conflit d’impression

-Frustration des utilisateurs

Pour pallier à ces inconvénients, vous pouvez :

Virtualiser vos postes et utiliser votre serveur pour les opérer. Le poste de travail dépend du serveur pour effectuer toutes les opérations. Le poste n’est qu’un afficheur des opérations effectuées sur le serveur.

OU

Poste traditionnel avec configurations gérer par le serveur. Le poste de travail est autonome, mais se sert du serveur comme outil de contrôle et de stockage. La configuration de l’usager est maintenue par le serveur qui permet de dissocier l’usager de son poste physique.

 

Dans ces tableaux vous trouverez des avantages de chacune des méthodes de travail

Poste virtuel propulsé par le serveur

Avantages

Inconvénients

Coût d’entretien par poste de travail moins dispendieux

 

Pas compatible avec toutes les applications

Peu de gestion de niveau 1 par l’équipe TI

 

Exige un serveur costaud et plus dispendieux

Plus de gestion Niveau 2 et 3

Peu de risque de mauvaise opération par l’usager

 

Exige une redondance donc plus dispendieux

Mobilité de l’usager sur tous les postes de travail

 

Droits d’accès et restrictions de logiciels peuvent être plus complexes

 

Poste traditionnel gérer par le serveur

Avantages

 

Inconvénients

L’usager ne dépend pas de son poste, le serveur contrôle les paramètres de l’usager

 

Configuration des postes plus dispendieuse

(environ 1000$ avec Office et Windows Pro)

Mobilité de l’usager sur tous les postes de travail

 

Demande plus de configuration automatisée sur le serveur

Peu de risque de mauvaise opération par l’usager

 

Durée de vie utile des postes 4 à 5 ans

Répartition de la charge matérielle. À chaque usager la bonne configuration matérielle.